What if Your Kids Were Right?

English

PART I: THE ORIGINAL IDEA OF A 6 YEARS OLD BOY.

On April 26, 2016 I published an article about some discussions my son and I had frequently about the Moon and Mars and how we could use a 3D printer there (if you can read Moliere’s language, french, here is the link to it). The main subject was to, one day, use a 3D printer with recycled material made from things that became useless or from raw material directly collected on the surface of the planet or deeper in the crust. Why doing that instead of using new material especially made for the printer? Well, let’s say that because 1 kilo of freight still requires more than 8 kilos of propellant for a little trip to mars, it makes the freight cost quite expansive.

PART II: SCIENCE PROGRESS TOWARD THE REALIZATION OF HIS IDEA

In April 2018, I wrote another article around the same topic: How can we get cheap material to 3D print what we would need once arrived on another planet (As this article is in Shakespeare’s language, it should be easy for you to read it following that link). Researchers in the Canadian University of Calgary had found a way to transform the production of your digestive track into a solid material that will work very well in a SLS 3D printer.

Markus Kayser and his great invention, the Solar Sinter, was in my article too. Using the energy from the sun and the sand from the desert to 3D print objects was genius.

PART III: WE NEVER GOT CLOSER

And the story just got one more chapter thanks to the great work at the Tethers Unlimited Company. These guys created the Refabricator. A few weeks ago, it was delivered to the International Space Station (ISS). The name of the machine speaks by itself. Something useless that was fabricated before can be transformed in raw material to re-fabricate something with it. In the size of a refrigerator, you get together a 3D printer and a recycling machine that can feed directly the printer to re-use, for example, the packaging of the scientific equipment you just got from the delivery boy on his space scooter.

PART IV: THE REFABRICATOR II CAN ALSO 3DPRINT USING CRUSHED ROCKS

Of course the Refabricator II doesn’t exist (yet…). But someday, in one or two years from now, I will write a fourth article about the concretization of an idea my son had when he was about six years old. The title will be “From a little boy’s dream to reality”. He will be reassured that having creative ideas is a good thing. Great ideas rarely comes from following the main road.

I encourage you all to foster the creativity of your kids and discuss any topics they find interesting to them, even the craziest ones. It will be good for them and for us, parents.

Comment avoir une imprimante 3D verte sur la planète rouge?

French

J’ai eu une conversation amusante avec mon fils il y a quelques jours. Alex, mon fils de 6 ans et demi, rêve souvent que nous sommes tous les deux sur la Lune et même parfois dans la Lune (pas en train de rêvasser mais bel et bien à l’intérieur de la Lune) en train de jouer les explorateurs. Parfois, il m’emmène encore plus loin jusque sur la planète Mars. Une fois encore, nous avons parlé d’Elon Musk. Entre Tesla, les voitures électriques, et Space X dont la mission ultime est d’emmener l’homme sur la planète Mars, Elon fait souvent parti de nos sujets de conversation (on va finir par l’appeler tonton Elon !).

Vous êtes probablement déjà en train de vous dire «une imprimante 3D verte sur la planète rouge ??? Comment en sont-ils arrivés là ?». Alex a une imagination très fertile et moi aussi. Nous avons donc penser à des solutions pour alimenter les imprimantes 3D installées sur notre base martienne (et oui, tant qu’à faire, autant y aller soi-même). Ces belles machines sont un moyen génial de fabriquer à la demande ce dont on a besoin. Notamment des choses auxquelles on n’aurait pas pensées en faisant ses bagages avant de quitter la Terre. De toute façon, comme le faisait Tintin dans la fusée du professeur Tournesol, autant voyager léger dans l’espace.

Unknown

Comment donner vie à tout ce beau matériel sans se polluer les poumons à la façon terrienne ? Et bien voilà : sur Mars (tout autant que sur Terre !) vive les énergies renouvelables ! Il serait bien de n’utiliser que des énergies propres, comme l’énergie solaire par exemple. Des accumulateurs permettraient de stocker l’électricité produite le jour pour que l’on puisse s’en servir quand on en a besoin, même la nuit. Cette solution est en train de devenir classique pour de plus en plus de gens sur terre. Obligatoire sur Mars !

Là où mon fils a eu une idée très amusante et beaucoup plus révolutionnaire, c’est pour l’alimentation des imprimantes 3D en matière première, en matériaux pour imprimer ce dont on aura besoin sur Mars. L’idée d’Alex est de broyer tout ce qu’on a amené depuis la Terre (et qui était utile pour le voyage Terre-Mars) et dont on n’aura plus besoin une fois sur Mars (donc, mon cher Elon Musk, merci de préparer l’équipement pour notre voyage vers Mars avec des matériaux que mon fils pourra utiliser avec ses imprimantes 3D une fois arrivé).

Par exemple, les containers en plastique, une fois réduit en poudre, serviraient à imprimer des chaises, des tables, des tuyaux, des vêtements, des chaussures et bien sûr……..des jouets !

Les parties de la fusée qui ne serviraient à rien pour retourner sur terre ou aller se promener dans l’espace seraient également broyées. On pourrait s’en servir pour imprimer une voiture martienne électrique, des éléments de construction pour de nouveaux bâtiments, une grosse parabole pour recevoir des nouvelles des copains restés sur Terre.

Would_You_Rather_Be_Stranded-7f29f1576475e9d14a3813a7ea8907c8

Ma touche personnelle dans tout cela serait d’utiliser le sable de Mars afin d’imprimer des bâtiments qui se fondraient parfaitement dans le décor naturelle de la planète rouge.

Et vous? Qu’aimeriez-vous imprimer sur Mars ?

Vous devez certainement avoir les neurones qui commencent à fourmiller en lisant tout cela. Tant mieux ! Faites vous plaisir et partagez avec le monde entier ce que vous pensez. Vos idées ont une grande valeur !

Envoyez-nous un email ou laissez un commentaire sur 3droundhouse.com

A bientôt sur Mars !